Nouvelle littéraire – MORT INCONCEVABLE

Je me réveille au milieu d’un champ au Texas. Mes vêtements sont encore mouillés par la rosée du matin et ma vue est encore brouillée par mon sommeil qui a été subitement interrompu. Sans trop savoir comment, je finis par me lever.

Au loin, j’entends des petits bruissements. J’essaye de m’éloigner du bourdonnement qui vibre dans mes oreilles. Il me suit. Ce petit chuintement ne me laisse tout simplement pas tranquille. Ce son résonne comme des voix dans ma tête. Je me sens possédé, paniqué. Je cours, essayant de m’enfuir de ces paroles qui pénètrent mon esprit. Je n’en peux plus. Je sillonne les rangs de blé et mon corps vacille d’un bout à l’autre. Je m’immobilise pour un instant, essayant de reprendre le contrôle de mon corps. Je lève le regard. Je suis consterné. À quelques mètres de moi, j’aperçois quelque chose que j’aurais préféré ne pas voir. Un homme est étendu sans vie, se déversant de son sang. Deux balles ont transpercé son enveloppe corporelle. La première dans l’épaule gauche et la deuxième sous la cage thoracique. La peur est encore lisible sur les traits de son visage. Il a les yeux ouverts. La vie a quitté ses prunelles mais la peur y reste encore. Son nez est totalement enfoncé dans son crâne. Un homme est mort. Un homme marié puisqu’il porte la bague que tout le monde rêve d’avoir. La bague qui démontre un grand amour… une jeune femme doit l’attendre à la maison. Elle doit patienter pour un retour impossible et s’inquiéter pour un époux qui est à tout jamais effacé.

Cet homme reste immobile, il ne bouge plus et je suis totalement horrifié. Ses cheveux sont cendrés et emmêlés. Il a le masque d’un être qui a grandement vécu. La rougeur de ses pommettes diminue à vue d’œil. En baissant les yeux, je reste encore sous le choc à la vue de ce corps.  Mes jambes m’empêchent complètement de bouger tellement elles sont pétrifiées par la terreur. Je regarde autour de moi. Rien. Personne n’est là. J’attends que quelqu’un apparaisse à l’horizon pour qu’il puisse m’aider. Je suis dans une terrible impasse. J’ai découvert un corps décédé dans un champ au beau milieu de nulle part et personne n’est dans les environs. La seule solution qui me vienne en tête est celle de partir et de tout oublier. Alors, je fais demi-tour et je laisse derrière moi, mon propre corps, pour prendre le chemin de l’éternité.

Marilou Diotte, 10e année

 

17 commentaires pour Nouvelle littéraire – MORT INCONCEVABLE

  1. duquenne dit :

    trop bien

  2. raviel karmady dit :

    Cette nouvelle est si profonde que j’ai envie de l’insérer dans une page de la Bible. Raviel Karmady écrivain camerounais

  3. Edith LeBlanc dit :

    Wow, Marilou! Tu as vraiment un talent d’écrivaine. C’est vraiment impressionnant ce que tu as écrit. Bravo!

  4. Ping : Premier prix au Festival Frye pour Marilou Diotte! |

  5. non mais t’es sérieuse je vient de faire un examen sur la nouvelle littéraire et je ne l’ai pas fait aussi bien que toi.
    tu es trop bonne
    Bravo 😉

  6. Nodier dit :

    Marilou

    je suis poète, mais,tu as un esprit qui a la force d’un canif.
    tu iras très loin.

    très cordialement.

    Nodier Zabili

    RDC

  7. Naomi dit :

    Wow! C’est merveilleux!

  8. galbaud dit :

    vraiment surprenante

  9. shadow dit :

    génial; mieux que ma prof de francais 🙂

  10. hubertcharron dit :

    Bonjour Marilou, j’ai adoré ton texte même que j’ai utilisé ta nouvelle pour un court-métrage pour un projet à l’école. Le court-métrage est inspiré donc adapté, bonne écoute: http://youtu.be/ujZisxfclwA

  11. Saelle dit :

    Ohw c tellement fascinant tout ça

  12. caro dit :

    Vous écrivez d’une facon si pronfonde, j’ai adorée 🙂

  13. lesti malade dit :

    wow splendide Marilou je suis flater

  14. conne dit :

    Fantastique!

  15. :D dit :

    Jadore JA DORE!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s